Comparateur-de-banque.fr » Banque » Courtage : de quoi s’agit-il ?

Courtage : de quoi s’agit-il ?

Dans le cadre des transactions financières concernant l’achat, la vente des marchandises ou des services, un courtier peut intervenir pour faciliter ces actions. Cet article vise à définir le courtage, ainsi que les missions principales du courtier.

Courtage ; qu’est-ce qu’un courtage ?

Dans le langage français, le courtage est une activité qui est exercée par une personne appelée « courtier » ou « broker » et qui permet la vente ou l’achat d’un titre (marchandise ou de prestation de service) par les investisseurs particuliers et institutionnels. Elle facilite par le fait, la transaction financière entre ces deux derniers.

Le courtage peut être ainsi concerné par des crédits immobiliers ou d’assurance ou même par la rémunération qu’un courtier peut percevoir.

Courtage ; quelle est l’attitude du courtier ?

Un courtier, est une personne qui se charge de la négociation des actions directement sur deux marchés différents (marché réglementé ou sur le marché de gré à gré). Le choix du marché est lié à la proposition des personnes concernées, ou celles qui proposent plus de liquidité. Additivement à cela, un courtier peut avoir trois attitudes face à ses services :

  • Service d’exécution seul : dans ce cas, le courtier exécute les ordres à la place de la personne sans donner aucun conseil
  • Service de conseil : le courtier propose des conseils en ce qui concerne les meilleures propositions sur lesquelles il faut s’investir, sauf qu’il ne passe pas en action sans instruction de la personne concernée.
  • Mandat dit : discrétionnaire : dans ce cas, le courtier exécute des ordres de la personne concernée sans la consulter au préalable.

Courtage ; quelle est la mission du courtier ?

Pour assurer les transactions entre un vendeur et un acheteur d’un produits ou service, la mission d’un courtier chargé de cette action se résume comme suit :

  • L’analyse du marché : Cette étape lui permet de recenser les différentes demandes de vente et d’achat à travers le développement d’une veille produits (intérieur, européen ou mondial).
  • La Prospection et le conseil : Un courtier veille aussi à faire de la prospection pour trouver des clients, des acheteurs, ou des vendeurs potentiels. Ainsi, le recueil des données des clients, les ordres d’achats et les offres de vente. Vers la fin, il permet de mettre en relation les vendeurs et les acheteurs en leurs proposant des conseils en fonction de sa connaissance.
  • La négociation et la rédaction de l’accord : Le courtier gère les négociations concernant les conditions générales et particulières à propos du prix, volume, mode de paiement et finalise l’accord final.
  • Le Suivi : Une fois que le contrat est établit, le courtier effectue un suivi afin de vérifier si les conditions sont respectées : clauses, les délais de livraison, …, et veiller à la gestion des litiges.

Finalement, vu la difficulté des transactions financières, notamment pour certains nouveaux investisseurs, le courtage semble être une action qui s’impose.